Un patrimoine préservé et vivant

Avenue du Président Franklin Roosevelt. Eglise Saint-Jean-Baptiste. Jardi Vue panoramique Quartier Robinson Rue des Imbergères Rotonde de l'école des Blagis. Centre commercial des Blagis. Réside Inauguration de la rue piétonne le 12 juin 1976 Résidence des Bas-Coudrais Inauguration du 27 juillet 1921 du monument aux morts "Terre de Franc Ferme aux vaches Jardin de la Ménagerie - Bosquets près de la Rotonde Sculpture de la fontaine dite "de l'EDF" avant rénovation Jardin de la Ménagerie Maison au 6 rue des Ecoles Hôtel de Ville Château de Sceaux - Vue aérienne
  • Couvertures de bulletins municipaux
  • Photo de registres d'actes de naissances - années 1990
  • Ancien plan de la Ville
  • Carte postale de l'Ancienne mairie et de la rue Houdan au début du siècle
  • Photo aérienne du quartier du Centre
  • Affiche datant de 1921
Un patrimoine préservé et vivant
Photo de Philippe Laurent, Maire de SceauxLa préservation de notre patrimoine nous concerne tous. Mais qu’est-ce que le patrimoine ? Derrière - ou à côté de - la conception “classique”, faite des “vieilles pierres”, se trouve quantité de savoirs et connaissances accumulés et de réalisations de toute nature dues au génie de l’homme, hier et aujourd’hui. Et préserver le patrimoine, c’est aussi donner la possibilité à nos successeurs de continuer à créer. De sorte que, de la préservation du patrimoine à la préservation de la capacité créatrice, il y a un fil rouge, une continuité, qu’il revient à la puissance publique de veiller à conserver.
 
C’est cette démarche que nous tentons d’adopter, à Sceaux, s’agissant du volet patrimonial de notre politique municipale. Préserver ce qui doit l’être : bâtiments, paysages urbains, perspectives, savoir-faire, actes déterminants, mémoire des lieux et des évènements, souvenir des femmes et des hommes qui ont marqué la vie de Sceaux. Chaque occasion doit être saisie d’identifier, d’interpréter, de conserver, de mettre en valeur ce qu’ont fait ceux qui nous ont précédé. Et puis, en même temps, donner à penser que rien n’est jamais fini, créer les conditions de la création, intellectuelle, artistique, architecturale, paysagère. Sans doute y a-t-il eu des échecs, et sans doute y en aura-t-il d’autres. C’est le risque de la création. La Ville a, de ce point de vue, un double devoir.
 
Signature : Avec vous, Philippe Laurent.
Demain à 15h, la bibli. municipale présente "East #punk memories" de L. Chauffour. #fêtedelamusique #LesSonsmultiples http://t.co/93xuqv1NN9
Demain de 10h30 à minuit, la ville de #Sceaux s’animera aux rythmes des #orchestres et des #concerts ! http://t.co/NgAOHh0Meq
Ce soir à 20h, l' reçoit pour la dédicace de la traduction française des Voix du Mississippi. http://t.co/g75Pj1qVPu
  • Lien vers Sceaux.fr
  • Lien vers les archives municipales de Sceaux
  • Lien vers le site des associations
  • Lien vers la Maison du Tourisme de Sceaux
  • Lien vers le centre multimédia