SONREL Elisabeth

Elisabeth Sonrel, née à Tours en 1874, morte à Sceaux en 1953, est une artiste peintre.

Elisabeth Sonrel est la fille du peintre de Tours, Stéphane Sonrel, de qui elle a reçu son orientation précoce artistique. Pour poursuivre ses études artistiques, elle déménage à Paris où elle devient l'élève du célèbre artiste Jules Lefebvre à son Ecole des Beaux-Arts. Elle expose au Salon des Artistes français à Paris de 1893 à 1941 des portraits de femmes et d’enfants, des scènes de la vie quotidienne en Bretagne, des fleurs, des compositions surprenantes où le maniérisme le dispute au mysticisme, des évocations d’héroïnes du Moyen Age (Laure, Béatrix) côtoyant les anges des ténèbres. Elle expose également à Liverpool. 

A Sceaux

Elisabeth Sonrel réside à Sceaux au 136 rue Houdan puis au 53 rue des Chéneaux. Les listes nominatives de recensement de 1921, 1926 et 1931 indiquent qu'elle réside à cette époque au 53 rue des Chéneaux en compagnie de sa mère et de son frère, clerc de notaire. Célibataire, elle réside à cette adresse jusqu'à son décès le 9 février 1953. Elle est enterrée au cimetière de Sceaux en compagnie de son frère et de ses parents.

La ville a acquis en octobre 1991 un projet de carreaux de faïence pour sa villa de la rue des Chéneaux. L'œuvre est en couverture du Sceaux-magazine de février 1992. D’autres aquarelles sont entrées dans les collections du Musée d’Ile-de-France en 1950. L'église Saint-Jean Baptiste conserve également des canons d'autel, ornés de très belles gouaches. Plusieurs familles scéennes sont susceptibles d’avoir conservé aujourd'hui encore des œuvres d'Elisabeth Sonrel.